Comparaison des solutions Hybrid Cloud VMware…

Publié le 25 février 2021
scroll
CloudVMware

1. Introduction

En guise d’introduction je me permets de reprendre une phrase de notre précédent article :

“Vous reprendrez bien un peu de Cloud ? Oui mais hybride s’il vous plait !”

“Très bien, et vous voulez lequel ?”

“Lequel ? pourquoi il y en a plusieurs ?”

“Oui, celui d’ AWS, non celui de Microsoft ! et pourquoi pas Google ou d’Oracle ?”

“Ah oui quand même, auriez-vous un menu svp ?”

Vous l’aurez compris, nous allons parler de cloud hybride dans cet article (oui encore une fois), des solutions VMware Cloud plus spécifiquement.

Dans nos précédents articles nous avions mentionné que les solutions VMware Cloud étaient désormais disponibles chez les principaux Cloud Providers et nous en avions abordé certaines en détails, comme: VMware Cloud on AWS, Azure VMware Solution et Google Cloud VMware Engine.

Après tous ces articles, nous avons pensé bénéfique de dresser un portrait global qui présente toutes ces solutions au même endroit et qui les compare surtout. Alors ça vous dit … ?

2. VMware Software-Defined Data Center : Le dénominateur commun

Avant d’entamer la comparaison des différentes solutions, parlons d’un élément fondamental qu’on retrouve dans toutes ces solutions, le Software-Defined Data Center (SDDC). C’est la brique de base qui a justement été développé pour servir dans un contexte de cloud hybride et qui se démarque par deux caractéristiques clés :

1 – Premièrement, il est complétement virtualisé, ou software-defined comme indiqué dans son nom. Software Defined … :

  • Compute avec vSphere
  • Réseau & Sécurité avec NSX
  • Stockage avec vSAN

2 – Deuxièmement, il apporte les notions d’automatisation, de gestion des opérations, de gouvernance et de gestion des coûts avec les outils de la suite vRealize qui constituent une cloud management platform.

Ces 2 caractéristiques font du SDDC un socle adapté pour un cloud privé, et devinez quoi, c’est ce même SDDC qu’on retrouve dans le cloud public avec les solutions citées plus haut. C’est pourquoi le cloud hybride est une nature pour lui.

2.1  Les offres en détails

Dans ce qui suit, nous allons comparer les 4 solutions sur différents aspects en commençant par des informations globales concernant les offres.

2.2  Gestion du service

Dans cette matrice nous avons regrouper les différents tâches et responsabilités entre les cloud providers et le client. Dans un contexte d’une solution Cloud hybride, il est essentiel de connaître la nature des services. C’est pour cela que nous avons détaillé dans le tableau suivant les différentes tâches allant du déploiement jusqu’au lifecycle management.

2.3   Les niveaux de services / SLA

Concernant les SLA, on se rend compte rapidement que les 4 solutions annoncent les mêmes SLA sauf VMware Cloud on AWS qui est le seul à proposer (pour l’instant) une architecture de type stretched cluster.

  • VMC on AWS : 99,9% pour les clusters standard, 99,99% pour les stretched clusters, les composants de management et SRM.
  • AVS: 99,9%.
  • GCVE: 99,9% for cluster with FTT=1 and management; 99,99% for clusters with FTT=2.
  • OCVS: 99,9%.

2.4  Les Services

Comme expliqué au début de cet article, toutes ces solutions sont basées sur le SDDC de VMware. On retrouve donc les mêmes composants qui sont habituellement utilisés on-prem : vCenter Server, vSAN, ESXi, NSX … etc. Ceci garantit la possibilité de réutiliser les mêmes outils tiers déjà utilisés on-prem pour l’automatisation, la sauvegarde, le monitoring … etc.

En ce qui concerne la sauvegarde, le tableau ci-dessus présente les solutions qui ont été validées par les fournisseurs des solutions VMC on AWS, AVS, GCVE et OCVS comme étant compatibles.

Toutefois, les solutions existantes basées sur VMware vSphere Storage APIs (ex VADP) devraient fonctionner avec ces 4 solutions. Le seul point d’attention est la destination des données sauvegardées. En effet, dans un contexte de cloud public, il est important de revoir son architecture de sauvegarde surtout pour l’emplacement des données sauvegardées. On est clairement dans des architecture dite hybride car on utilise des services cloud native avec notre infrastructure VMware. Il n’est pas rare de voir l’utilisation de stockage AWS S3 ou Azure Blob pour stocker à des coûts réduits les données sauvegardées.

Les outils VMware restent évidemment compatibles. D’abord la suite vRealize avec des outils comme vRealize Automation, vRealize Operations, vRealize Log Insight ou encore vRealize Network Insight qui fonctionnent bien avec les 4 solutions aussi bien dans leur version classique que la version SaaS.

Ensuite, l’outil de virtualisation des postes de travail (VDI) VMware Horizon est lui aussi compatible. C’est d’ailleurs un cas d’usage bien identifié et plusieurs documentations d’architecture et de déploiement sont disponibles pour la majorité des solutions VMware Cloud, VMC on AWS et AVS notamment.

2.5  Disponibilité / Implantation géographique

Autre critère de comparaison qui nous semble important est la disponibilité géographique. Le tableau ci-dessous illustre clairement l’avantage d’OCVS quant à la présence géographique de sa solution VMware Cloud.

C’est simple OCVS est présent sur toutes les régions Oracle Cloud. Tandis que chez les autres fournisseurs, le service VMware Cloud est déployé progressivement au niveau de leurs différents datacenters.

2.6   La tarification

Les prix ci-dessous sont exprimés par mois pour un déploiement en Europe.

Remarque : Tous les prix sont calculés en prenant en compte le nombre de nœuds minimum pour chaque solution : 2 nœuds pour les I3.metal de VMC on AWS et 3 nœuds pour toutes les autres configurations.

Il s’agit bien évidemment de tarifs donnés à titre indicatif et au moment de la rédaction de cet article.

3.  Architecture

Après avoir comparé les 4 solutions d’un point de vue business, voyons comment elles se présentent d’un point de vue technique.

3.1         Caractéristiques des nœuds

Le tableau ci-dessous résume les différentes caractéristiques des nœuds proposés par les 4 solutions. Il est important de souligner que le choix des nœuds est limité.

3.2  Scalabilité

Comme l’indique le tableau ci-dessus, toutes les solutions exigent un nombre minimum de 3 nœuds, excepté VMC on AWS qui propose une offre à 2 nœuds.

VMC on AWS propose également une offre à un nœud, sans garanties de service, qui est prévue principalement pour des scénarios de test ou de PoC.

Comme Cloud Public rime souvent avec flexibilité et automatisation, la solution VMC on AWS dispose d’une fonctionnalité pour automatiser la scalabilité de son SDDC. Nommée Elastic DRS, cette fonctionnalité permet d’ajouter automatiquement des nœuds (ESXi) au(x) cluster(s) en fonction de leur utilisation CPU , mémoire et stockage.

EDRS ajoute un nœud à un cluster si l’utilisation CPU, mémoire ou stockage dépasse un certain seuil, et le retire si cette utilisation repasse en-dessous d’un certain seuil. Ces seuils dépendent de la politique EDRS configurée.

3.3   Connectivité réseau

Toutes ces offres proposent deux modes d’interconnexion entre les environnements on-premise et les environnements sur le cloud public :

  • VPN : solution la plus simple à mettre en place et la moins coûteuse. C’est aussi celle qui offre le moins de garanties en termes de performances.
  • Liaisons dédiées : solution privilégiée pour les environnements de production car plus performante. Elle offre une meilleure latence, une meilleure bande passante et une meilleure sécurité. Exemples : Direct Connect pour AWS, ExpressRoute pour Azure, Dedicated Interconnect pour Google Cloud Platform et enfin FastConnect pour Oracle Cloud.

4.   Conclusion

On nous demande souvent notre avis sur ces différentes solutions. Pour nous, il faut avant tout étudier votre contexte, vos problématiques et elles ont toutes des différenciateurs. Il est vrai que le dénominateur commun reste le socle logiciel.

Le tableau ci-dessous résume l’ensemble des points forts de chacune des solutions :

Choisir une solution A vs une solution B va dépendre de plusieurs critères comme les attentes mais également le cas d’usage du client et les problématiques à résoudre.

“Et voici le menu monsieur, Contactez-nous quand vous aurez fait votre choix (où même avant😊).”

par Mustapha BOURAS & Léonardo COSCIA