VMworld 2019 – Road to VMC on AWS

Publié le 9 septembre 2020
Mustapha BOURAS
Consultant VMware
scroll
vmc-on-aws_0
N’oubliez pas
de partager
cet article

Plus d’un an après la sortie officielle de VMC on AWS, les premiers retours d’expérience commencent à tomber et c’est une très bonne nouvelle.

En termes de cas d’usages, le « Full cloud migration » autrement dit l’évacuation totale des datacenters est le contexte le plus répandu chez les clients.

Mais les aspects les plus important sont ceux qui concernent les grandes aventures de migration vécues par les clients. Toutes ces aventures ont permis d’avoir du recul sur ce type de transformation et de capitaliser sur les expériences des « early adopters ».

Cela étant dit, voici les points majeurs à considérer avant d’entamer un tel projet :

Phase de préparation

  • Bien préparer la migration et sur les 3 phases Plan, Build, Migrate, la première est certainement celle à ne pas négliger.
  • Durant cette phase de préparation, il est important de convier les bonnes personnes autour de la table, ceci inclus les spécialistes : Network & Security, Infrastructure, applicatifs et support.

  • Durant cette phase, il faut aussi préparer l’infrastructure VMware Cloud on AWS qui accueillera les workloads. Outre l’adressage IP et les choix de connectivité réseaux, le sizing est important et l’outil VMC Sizer est très utile pour ce faire.

  • La prochaine étape est de définir les interdépendances entre les applications et surtout entre les applications et les services du SI (AD, DNS, NTP, Load Balancers …), et là encore vRealize Network Insight sera d’une grande utilité.
  • Evaluer les applications en termes de tolérance aux interruptions de service.

Phase de déploiement :

  • Estimer les méthodes de migration adéquates par rapport à la criticité des applications et leur tolérance aux interruptions de service défini dans la phase précédente.
  • Déployer les outils permettant d’assurer les méthodes de migrations choisies, HCX étant un choix assez évident.

Phase de migration

  • En fonction des résultats des deux phases précédentes, lotir les VMs en termes de tolérance aux coupures, dépendances ainsi que tolérance aux interruptions.
  • Choisir la méthode de migration adéquate pour chaque lot.

Voilà qui devrait faciliter un sujet souvent bloquant par sa complexité et accélérer le passage sur VMware Cloud.

Alors à vos marques, prêts, migrez !​