IT : Quoi de neuf en mars/avril 2022 ?

Publié le 14 avril 2022
scroll
news
N’oubliez pas
de partager
cet article

Le rapport Flexera 2022 sur l’état de l’art du Cloud est disponible et cet article vous propose une première synthèse très instructive, à compléter par votre propre lecture pour tout savoir. Un vrai changement avec Azure devant AWS pour l’adoption et les usages !

Un conseil : un focus sur l’Europe à partir de la page 80 …

Avec AWS, Kyndryl complète ses partenariats stratégiques Cloud après Azure et Google Cloud, et aussi VMware. Cela se traduira par un centre d’excellence Cloud et une expertise “VMware Accelerator for AWS” pour faciliter la migration des clients VMware. Les leviers de la dynamique de croissance sont en place. A suivre …

OVHcloud complète son offre Hosted Private Cloud VMware avec une déclinaison basée sur Nutanix Cloud Platform sur des infrastructures 100% dédiées et sécurisées, disponible dès maintenant en Europe avec un configuration minimale de 3 noeuds.

Après Amazon Web Services (AWS) et Azure, Oracle Cloud ouvre une région en France (Marseille). Comme pour les autres cloud, cela permet de garantir la localisation des données mais cela ne résout pas les aspects juridiques (ex : Cloud Act).

Le sujet DBaaS est bien l’un des besoins majeurs des clients dans le PaaS. Tous les fournisseurs enrichissent leurs offres. Au tour de Spot by NetApp autour des solutions open source (PostgreSQL, Redis, Cassandra, ElasticSearch, Kafka, …)

MongoDB affirme le succès de son offre DBaaS Atlas (+86% sur un an) disponible sur AWS, Azure et GCP (et bientôt OVHcloud en mode Managed Services) avec de nouvelles fonctionnalités : Serverless, Multicloud, Data API ou Atlas Search.

Dans le contexte international actuel très tendu, la menace ransomware repart à la hausse en France, après quelques mois d’une (très) relative accalmie, avec pour cibles privilégiées les administrations et collectivités.

Rubrik est toujours aussi serein avec sa solution pour lutter contre les ransomwares ! La garantie jusqu’à 5 millions USD est étendue aux données protégées dans Azure, à condition d’utiliser Entreprise Edition.

Et pour terminer, rêvons un peu, qui sait …

Stocker 1 exaoctet dans 1 mm3 pendant 1 million d’années ! Un pur délire ? Peut-être une réalité d’ici quelques années avec le stockage sur ADN.

La période est très tendue avec des atrocités tous les jours. Encore une fois, restons optimistes. Toujours. Prenez toujours soin de vous et de vos proches.

A bientôt.

Par Frédéric CHOMETTE, Directeur Solutions