NUTANIX .Next on tour, au-delà de l’hyperconvergence

 

Par Ludovic Reis, Consultant VMware, Metanext 

 

Metanext accompagne ses clients dans leur transformation vers des infrastructures hyperconvergentes depuis le conseil sur la stratégie en amont jusqu’à la mise en œuvre d’une plate-forme opérationnelle, en passant par la conception de l’architecture cible.

Afin de cultiver notre capacité à accompagner efficacement nos clients, avec la bonne compréhension et la maîtrise des principales solutions du marché, notamment VMware, Nutanix et HPE/Simplivity, il est fondamental de participer aux événements comme .NEXT 2019 avec Nutanix.

 

Quoi de neuf chez Nutanix ?

Pour le savoir, rien de tel qu’une escapade au palais des congrès de la porte maillot à Paris où de nombreuses conférences nous ont permis de découvrir les nouveautés et évolutions des solutions Nutanix.

Avec le soutien de la dizaine de partenaires présents, tous les aspects d’une infrastructure moderne ont été abordés, de l’hyperconvergence à l’hybridation Cloud en passant par l’orchestration, la sauvegarde, la sécurité et l’IoT.

 

En avant la musique !

La séance plénière commence par un spectacle de jongleur afin de débuter cette journée en douceur. Cela se termine par l’affichage de « NUTANIX .NEXT Paris » sur les battons lumineux, provoquant applaudissements, foule en délire, groupies en larmes ;)

On enchaine avec une petite rétrospective sur l’évolution de Nutanix depuis 2013 et la venue des membres de l’équipe par année d’arrivée dans l’entreprise.

Passé les autocongratulations de coutume, Hugues Heuzé rappelle les fondamentaux.

  • Disponibilité d’AHV et support des hyperviseurs vSphere, Hyper-V et Xen.
  • Interface d’administration unifié quel que soit l’hyperviseur (Prism).
  • API permettant de faire les mêmes taches que celles disponibles via l’interface.

 

Shaun, il fait des démonstrations

La présentation monte en régime avec de nombreuses démonstrations :

  • Création d’un volume de stockage sur une VM
  • Monitoring en général et du stockage en particulier avec un focus sur les profils IO
  • Parcours du Swager API de Prism
  • Plan de reprise sur désastre
  • Création de modèle pour les déploiements (Blueprint) applicatifs de type 3 tiers (Web, App, DB) avec CALM
  • Déploiement d’un cluster Kubernetes
  • Déploiement d’une instance de base de données (Oracle, MS-SQL, MariaDB, PostGres)

 

En parallèle des démonstrations, plusieurs fonctionnalités sont évoquées :

  • Micro-segmentation et auto-apprentissage de règles de flux, une fois les flux tracés pendant l’apprentissage, un ingénieur peut valider ceux qui lui semblent pertinents et figer les règles.
  • Rappel du panel des services de stockage en mode bloc, fichier ou objet. Et de l’intégration avec des solutions tierces pour la partie anti-virus sur partages de fichiers.
  • Certification de Nutanix pour SAP HANA
  • Gestion des coûts intégrée via Xi Beam
  • Présentation d’application avec Xi Frame

 

Demain sera Hybride et « As a Service »

On termine cette première partie avec des perspectives d’évolution ambitieuses et en phase avec les tendances du marché.

Tout d’abord fournir « la meilleure plateforme de Cloud privé du marché » en permettant l’hybridation multi-cloud. Et proposer des fonctionnalités « As a Service » pour les stations de travail (VDI), les partages de fichiers et les containers.

 

Une première synthèse sur les nouveautés

La journée commence fort et montre le dynamisme de Nutanix sur l’évolution de son portfolio de solutions qui s’était déjà bien étoffé en novembre dernier avec l’annonce de la suite Nutanix Xi Cloud Services.

Je remarque surtout l’arrivée de Xi Frame que je pressens comme étant le « Citrix Killer », si ce produit trouve son public, adieu XenApp ! Heu…, je voulais dire « Citrix Virtual Apps », désolé, ça change tout le temps.

J’oubliais… C’est officiel ! Nutanix s’associe à HP et bénéficiera des gammes HP Apollo R2600 et ProLiant DL3xx pour ses blocs (annonce faite l’après-midi de l’évènement).

 

Chaud devant ! Avec Compass

Présentation d’un projet d’optimisation du flux de clients en caisse dans le cadre de la restauration d’entreprise. En d’autres termes, « comment faire pour que les clients mangent chaud »

Malgré des contraintes projets fortes, peu de budget, peu de temps, liens réseaux lents (< 2mb/s), le développement et l’intégration de bornes de paiement express à reconnaissance de formes fut un succès.

Le concept est le suivant, une borne de paiement situé au-dessus du rail sur lequel les plateaux repas glissent, analyse les objets présents sur le plateau et propose une facturation en conséquence.

Le client valide ou ajuste la proposition et paye son repas via un module sans contact.

Il a fallu penser l’architecture du système afin que la charge du traitement de reconnaissance de formes soit déportée dans chaque restaurant (Edge computing strikes back).

J’avoue avoir été impressionné par ce cas d’usage qui paraît simple et évident mais qui représente pourtant une innovation très intéressante.

 

Veritas, le passé (surtout) et le présent (Docker) …

Vous connaissez Veritas ?

Mais si, souvenez-vous NetBackup, Backup Exec…

Quelques minutes d’un discours bien rodé en rappelant sa position de leader du marché (4ème dans le magic quadrant Gartner de juillet 2017, pas vraiment leader en fait…), rappel de la couverture fonctionnelle complète de leur solution (local, Cloud, SaaS…). Evocation d’un portail libre-service multi-tenant pour gérer les services de restauration et annonce de la certification de NetBackup sur Docker.

En bref, on a senti une certaine fraicheur de l’auditoire perçue par l’orateur qui a tenté tant bien que mal de rendre séduisant une solution de sauvegarde au passé encore bien présent dans l’esprit de nombreux participants.

Next…

 

Sky is the Limit

Le contexte d’Airbus Defense & Space est la construction d’avions, hélicoptères militaires et la gestion de communications satellites sécurisées.

Les restrictions de confidentialité ont grandement réduit le contenu initial du présentateur mais on a pu saisir les principales contraintes des projets Airbus.

  • Temps de livraison maximal de 24 mois
  • Gestion de l'obsolescence
  • Dans 50% des cas, l’exploitation des infrastructures est faite par les clients après livraison.
  • Sécurité des satellites en orbite

 

En synthèse, les atouts de Nutanix ont été les suivants :

  • Mode de facturation « Pay as you grow »
  • Sécurité des briques d'infrastructure
  • Expérimentation (PoC) et qualification réalisées rapidement

Aujourd’hui, le contrôle des satellites et les services d’imagerie fonctionnent sur une infrastructure Nutanix.

De nombreux projets de maillage satellites basse altitude sont en cours et Airbus s’associe à Oneweb pour mener à bien un projet d’accès internet mondial.

 

HYCU : Ça sauvegarde, je restaure

HYCU (Aïe coup) est régulièrement présent sur les évènements Nutanix et profite du .next pour nous présenter sa solution de sauvegarde et plus particulièrement la console de gestion unifiée dans le style de Prism.

Proposant gestion des habilitations RBAC et portail self-service pour les utilisateurs finaux ainsi qu’une API avec Swagger pour faciliter l’intégration dans un environnement automatisé.

La solution se veut sans agents et compatible avec un grand nombre de baies du marché offrant la déduplication (Exagrid, EMC Datadomain et Quantum). Le cœur du système repose sur une VM à déployer sur AHV ou vSphere.

Parmi les principales fonctionnalités, on retrouve sauvegarde standard (DC) et sauvegarde distante (ROBO), archivage et restauration ;)

Le tout disponible avec les hyperviseurs AHV et vSphere, compatible avec NFS, CIFS, iSCSI et S3 pour les dépôts de sauvegarde. Une offre SaaS est également disponible sur Google GCP.

En introduction de la démonstration du paramétrage de la solution, un petit flash marketing surgit !

C’est une solution 0/1/2/3/4.

0 mins de configuration d’agents, sauvegarde en 1 clic, 2 mins pour restaurer, 3 mins pour déployer HYCU et 4 mins pour apprendre comment ça marche.

Dans un premier temps, il faut renseigner la source des VM (vCenter par exemple) puis la destination et le backup devient possible. La découverte des VM est automatique une fois la source renseignée.

Les sauvegardes peuvent s’organiser via des politiques définissant le RTO souhaité. La réplication des sauvegardes est également disponible. La granularité va de la VM jusqu’au fichier en passant par la table SQL.

La restauration se veut optimisée et rapide dans un environnement Nutanix où l’on met l’accent sur l’absence de gel VM pendant les snapshots.

 

Manger, bouger

Début de .Next sur les chapeaux de roues avec des démonstrations tous azimuts, des perspectives multi-cloud alléchantes et des retours clients intéressants avec des cas d’usages innovants.

Que ne nous réserve l’après-midi ?...

En attentant, cap sur le buffet afin de reprendre des forces et chasse aux goodies.

A suivre …

 

Vous souhaitez en savoir plus ? 

Contactez-nous

Ressources liées

Transformation IT Article

2018 : l'année de l'hyperconvergence ?

En savoir plus

NUTANIX .Next on tour, le retour

En savoir plus
Toutes les ressources
NUTANIX .Next on tour, au-delà de l’hyperconvergence