OVHcloud Dedicated Servers

Publié le 30 décembre 2019
Medhi TAOUINET
scroll
ovh-cloud-dedicated-servers-3
N’oubliez pas
de partager
cet article

Retour sur la session de formation OVHcloud ‘Dedicated Servers’

En tant qu’Advanced Partner, Metanext a participé dans les locaux d’OVHcloud, le 2 décembre, à une session de formation sur le thème des serveurs dédiés en présence de 20 personnes environ.

Où en est OVHcloud en 2019 ?

‘OVH’ est récemment devenu ‘OVHcloud’, annonce faite lors de l’OVHcloud Summit en octobre 2019, OVHcloud est aujourd’hui le leader européen du cloud computing.

Acteur international et alternatif de qualité, OVHcloud est reconnu pour ses solutions économiques et performantes sur les serveurs dédiés, le hosted private cloud et le cloud public mais aussi et historiquement sur l’hébergement des sites Web et la messagerie.

Fort de son histoire de plus de 20 ans, le groupe dispose de 30 datacenters répartis sur 4 continents.

Fabriquant de ses propres serveurs, opérateur de son réseau et constructeur de ses propres datacenters, OVHcloud déploie aussi à l’échelle mondiale son propre réseau fibré

Un serveur dédié ? En 2020, mais pour quoi faire ?

Un serveur dédié, par opposition à un serveur virtuel, est un serveur où l’ensemble des ressources physiques sont disponibles.

Alors que serveur virtuel consomme une partie des ressources pour faire fonctionner sa technologie de virtualisation (l’hyperviseur), le serveur dédié permet d’exploiter l’ensemble de la mémoire vive, du stockage et de la puissance de calcul disponibles sur la machine.

Dans le jargon du cloud computing, nous parlons de « bare metal ». Cette solution met en avant la disponibilité physique des ressources de la machine.

Nous pouvons aussi évoquer le niveau d’administration du serveur.

Dans le cas d’un serveur dédié, le client est aux commandes de la configuration du serveur depuis les couches basses jusqu’aux données hébergées en passant par la sécurisation.

Ainsi, cette solution permet une configuration hautement personnalisée, indispensable pour certains cas d’usages comme par exemple des applications métier aux caractéristiques très spécifiques.

Outre cela, le Big Data, le Machine Learning, l’hébergement de sites et d’applications web, le stockage et la sauvegarde, la virtualisation et la conteneurisation d’infrastructures et les jeux en ligne sont aussi des cas d’usages fréquents des serveurs dédiés.

.Comment se déroule la mise en service d’un serveur dédié chez OVHcloud ?

OVHcloud a élaboré un processus en 10 étapes :

1 – Production des composants de base

2 – Assemblage des composants (châssis, carte mère, alim, processeur, mémoire, disques, waterblock, …) : Cette tâche est réalisée en 15 minutes seulement

3 – Montage du serveur dans une armoire

4 – Test de l’équipement

5 – Transport vers le Datacenter cible

6 – Dépose de l’armoire en salle avec branchement du circuit de refroidissement

7 – Test final avec configuration réseau et le circuit de refroidissement (le fameux watercooling)

8 – Enregistrement de l’équipement et mise en service

9 – Personnalisation de l’équipement et ajout de composants spécifiques (si besoin)

10 – Usage par le client

Depuis sa création, OVHcloud a produit plus de 1 million de serveurs !

Quelle offre pour les serveurs dédiés ?                                          

L’offre d’OVHcloud se décline en 4 gammes de serveurs avec les caractéristiques incluses suivantes :

  • Une adresse IPv4 par serveur (non-déplaçable) et une plage IPv6
  • Un espace de sauvegarde de 500Go
  • Une protection anti-DDoS
  • Une assistance & support 7j/7 & 24h/24
  • Un trafic réseau entrant et sortant, gratuit et illimité sauf pour les DC situés dans la région Asie-Pacifique

Avant d’entrer dans les détails et spécifications de chaque gamme, il est important de bien comprendre la notion de vRack.

Le vRack est un réseau privé et dédié de niveau 2 :

  • Même VLAN sur tous les sites
  • Jusqu’à 20 vRacks par souscription (extensible si besoin)
  • Inclus pour toutes les gammes sauf RISE
  • Pas de limite d’IP et de VLAN au sein d’un même vRack

Les 4 gammes de serveurs dédiés :

  • RISE: SLA 99,9%
    • HDD only
    • Cas d’usages : hébergement, blog, forum,
    • Idéal pour professions libérales, associations
    • Pas d’extension stockage primaire
  • ADVANCE : SLA 99,95%
    • HDD et NVMe
    • vRack 100Mbps
    • Bande passante publique : 1 Gb/s
    • Cas d’usages : hébergement, applications business, virtualisation.
    • Ideal pour PME, start-up
    • Pas d’extension stockage primaire
  • INFRASTRUCTURE : SLA 99,95%
    • HDD et NVMe, bi ou quad processeur
    • vRack 2Gb/s
    • Bande passante publique : 1 Gb/s
    • Cas d’usages : applications métier critiques, conteneurisation/virtualisation, BDD, VDI, HPC
    • Ideal pour PME+/ETI, Fintech, universités, secteur public
    • Pas d’extension stockage primaire
  • HG : SLA 99,99%
    • Très haute disponibilité, personnalisation poussée, redondance complète (alimentation, réseau, socket), configurations avancées
    • vRack 3Gb/s et bientôt 10Gb/s
    • Bande passante publique : 1 Gb/s
    • Pré-configuration pour des besoins spécifiques : Big Data & Analytics, ML, In-Memory,
    • Cas d’usages : Big Data, ML, HPC
    • Certification HDS (Hébergement de Données de Santé)
    • Extension possible du stockage primaire

Quelles options ?

Afin de répondre le mieux possible aux demandes des clients, OVHcloud propose les options suivantes :

  • IP publique supplémentaire
    • Jusqu’à 256 par serveur
  • Bande passante publique additionnelle
    • Jusqu’à 3 Gb/s
  • Bande passante privée additionnelle (intra vRack)
    • Jusqu’à 3Gb/s
  • Espace de sauvegarde additionnel
    • Espace mutualisé de type NAS
  • Intel SGX
  • Stockage HA-NAS
    • 1,2 To à 13,2 To
    • Accès uniquement via l’IP publique
  • Failover IP
    • Routage transparent
    • Bascule en cas d’indisponibilité
  • OVH Cloud Connect
    • Plusieurs POP disponibles en Europe

  • LoadBalancing
    • Source : Internet
    • Load balancing Inter-vRack OVH Link Agrégation (OLA)
      • Agrégat des 2 cartes réseaux (public et privé) sur un même serveur
      • 2 sur réseau public ou 2 sur réseau privé, en mode LACP
      • Disponible sur la gamme Infrastructure et prochainement sur la gamme HG

Quelle facturation pour les serveurs dédiés ?

La facturation des serveurs dédiés est basée sur les règles suivantes :

  • Paiement mensuel, donc 1 mois minimum à la commande un serveur, avec possibilité d’engagements longs sur 12 ou 24 mois
  • Prix dégressif en fonction de la durée d’engagement (3 ans max) et du paiement « upfront » (-5%)
  • Frais d’installation pour une souscription sans engagement
  • Réseau facturé au débit nominal, et non à la consommation réelle (prédictibilité)
  • Modèle de souscription 100% OPEX, ce qui facilité la réversibilité

En conclusion, quelques cas d’usage réels :

Cluster CEPH 100To avec stockage 100% SSD

  • Environ 110€/To/mois avec PRA entre Roubaix et Gravelines
  • 90To utiles en RF3

Big Data cluster

  • Hadoop, Docker et Kafka
  • 2 DCs Roubaix et Gravelines

Burst pour un site Web E-Commerce

  • Serveurs dédiés pour la charge nominale, avec extension sur l’offre Public Cloud pour les montées en charge temporaires.

Pour terminer, il est intéressant de souligner que plus de 80% des clients des serveurs dédiés ont une stratégie multi-cloud avec plusieurs fournisseurs, ce qui leur confèrent des avantages au niveau des coûts, de la flexibilité et de la conformité ainsi qu’une réversibilité simple.